L'église

 

La paroisse d'Aujols

L’église d’Aujols a été rattachée par l’évêque de Cahors à l’archidiaconé (circonscription religieuse, subdivision d'un diocèse) de Montpezat, le revenu de ce bénéfice lui ayant paru insuffisant à supporter toutes les charges tandis que la paroisse d’Aujols avec son annexe de Flaujac était opulente.

La paroisse d'Aujols se composait de l'Eglise d'Aujols et de deux communes annexées, Flaujac-Poujols et Laburgade, l'ensemble faisant partie de l’archiprêtré de Saint Cirq Lapopie. Cette paroisse formait par ailleurs une seule communauté rurale avec Escamps (paroisse de Concots).

 

L'église Saint Jean Baptiste 

L’église, à proximité immédiate des vestiges du « château » des Cardaillac, constitue le pôle du village le plus ancien qui permet de surveiller son territoire (le second pôle se développe autour du lac). Il est signalé par le clocher de l’église qui domine le village.

L’Eglise est dédiée à Saint Jean Baptiste. Le cadastre ancien et le relevé de l’église avant démolition montreraient un édifice à nef unique prolongé d’une travée formant croisée de transept dont le bras sud était doublé d’une chapelle et d’un chœur de plan pentagonal. Ainsi, l’appareillage finement assisté et la baie romane encore visible en façade sud attestent que la nef est attribuable au XIIe siècle. En revanche, le chœur, de part sa forme, résulte sans doute d’une campagne postérieure du XIVe siècle.

L’église fut rebâtie à la fin du XIXe siècle sur les bases d’un ancien édifice religieux de style roman, dont des vestiges ont été intégrés à cette reconstruction. Le monument est occidenté avec un plan en croix latine, composé d’une nef unique, d’un large transept aux bras inégaux et d’un chevet plat de style néo-roman. La première travée correspond à la façade de style néo-roman alors que la seconde travée (seule partie de l’église romane conservée) est surmontée d’une tour-clocher de plan barlong à deux niveaux. La nef est couverte d’une voûte en berceau légèrement brisée, la croisée du transept étant surmontée d’une coupole sur pendentif. Une cage d’escalier de plan carré est accolée au sud où on y accède par une porte en plein cintre. Seul le mur gouttereau sud de la nef a été conservé en partie.

L'édifice a été agrandi vers l’est. Une nouvelle façade a aussi été édifiée à l’ouest et la tour a été surélevée de deux niveaux.

Depuis 10 ans, l'Eglise accueille au mois de Juillet un célèbre festival de musique classique "Les Heures musicales" (onglet "Evenements").

 

      La Fondation du Patrimoine

Des travaux d'entretien réguliers sont assurés jusqu'en 2016, dont la réfection de la toiture du clocher par exemple. Malgré cela, l'Eglise nécessite une réhabilitation générale de son installation électrique et de l'éclairage ainsi que de son patrimoine campanaire, d'une mise en sécurité par l'installation d'un paratonnerre et parafoudre. Des aides financières complémentaires à celles de la commune pourront être sollicitées.

Dautre part, sous l'égide de la Fondation du Patrimoine, une convention de souscription en faveur de cette restauration a été signée le 11 juillet 2017 entre la municipalité et les délégués lotois de la Fondatiion.

 

Vous pouvez apporter votre contribution... grâce à votre don en ligne sur le site internet sécurisé de la Fondation du Patrimoine

Simple, rapide, économique et écologique : pas de chèque, pas d'enveloppe, pas de timbre !

www.fondation-patrimoine.org/52777